les vrais chiffres du télétravail 2019

Les vrais chiffres du télétravail 2019

Ceux qui nous suivent depuis quelques mois le savent. Nous avons, chez Homefice, une croisade. Une croisade contre les études bâclées sur le télétravail et les chiffres farfelus qui en ressortent. Etudes faussées donc, que ce soit par l’objectif du commanditaire, l’échantillon, le territoire, la définition du télétravail etc. En fait, c’était même le thème de notre tout premier article. Alors, lorsque nous avons été conviés à la présentation presse de la première étude aussi sérieuse sur le télétravail depuis au moins 15 ans, nous avons foncé ! Faites chauffer une tasse de café ou de thé et asseyez-vous, voici les vrais chiffres du télétravail 2019 qui n’ont rien à voir avec ceux qui ont circulé ces dernières semaines…

Pourquoi cette étude surpasse toutes les autres ?

D’abord, parce que c’est une étude indépendante : elle a été réalisée par l’INSEE et la DARES, qui dépend du Ministère du Travail. Donc pas de biais du côté du commanditaire. Ensuite, elle s’étend au territoire français uniquement et auprès d’une population de plus de 26.000 répondants représentatifs. Ceux qui se souviennent de leurs cours de statistiques confirmeront qu’il s’agit là d’un bel échantillon. Bref, cette étude, contrairement à la quasi-totalité de celles parues ces derniers mois, est inattaquable.

Les vrais chiffres du télétravail 2019 : la proportion de télétravailleurs

Selon l’étude de la DARES, seulement 3% des salariés français en 2017 pratiquaient le télétravail de façon régulière, c’est-à-dire au moins un jour par semaine. On est donc très loin d’une étude parue en début d’année qui consacrait 30% de télétravailleurs en France. Même si on ajoute le télétravail occasionnel (forfait annuel de jours en télétravail, maladie, grève, déplacement…), on ne dépasse pas les 7%. La proportion de télétravailleurs réguliers passe néanmoins de 3 à 11% chez les cadres, qui sont donc presque 4 fois surreprésentés, et à moins de 1% chez les employés et les ouvriers, qui sont eux sous-représentés. C’est le seul véritable écart significatif quant à l’individu : la proportion varie peu en fonction de l’âge ou du sexe. Logiquement, il y a un facteur géographique : un salarié a 2 fois plus de chance d’être en télétravail en Île-de-France qu’en Province. Mais même avec ce facteur 2, la proportion de télétravailleurs reste faible.

Les vrais chiffres du télétravail 2019 : le rythme hebdomadaire

Selon l’étude, parmi les 7% de salariés qui ont pratiqué le télétravail occasionnellement ou régulièrement en 2017, la répartition du rythme est la suivante :
– 58% ont pratiqué un télétravail occasionnel,
– 19% ont pratiqué un télétravail au rythme d’un jour par semaine,
– 11% ont pratiqué un télétravail au rythme de 2 jours par semaine,
– 12% ont pratiqué un télétravail d’au moins 3 jours par semaine.
Ainsi, la part de télétravail régulier est minoritaire, mais finalement pas si loin du télétravail occasionnel. En outre, parmi les télétravailleurs réguliers, la part des « intensifs » (3 jours et plus) est loin d’être négligeable : est-ce l’effet des entreprises en 100% remote ?

Faut-il envoyer en prison les auteurs des précédentes études ?

Il est indiscutable que cette enquête met à mal quantité de précédentes. Pour autant, est-ce qu’on peut les qualifier d’escroqueries ? Non, car en se focalisant sur certains segments de population, on peut retrouver des proportions similaires. Exemple : si l’on considère la population des cadres, la proportion de télétravail occasionnel ou régulier monte à 15%. Si en plus on ne considère que les cadres d’Île-de-France, ce taux prend encore quelques points. Et si la population étudiée exerce un métier où le télétravail est surreprésenté, alors on peut avoisiner les 30%. C’est donc une question d’échantillon, d’où l’importance qu’il soit large et représentatif. En outre, on peut objecter que l’étude a eu lieu en 2017, et que la part de télétravail a augmenté depuis. De quelques points sans doute…

EDIT 05/11/2019 : les sources de l’étude.

Cet article vous a intéressé et/ou appris quelque chose ? Pensez à partager ce lien sur facebook, instagram, linkedin ou twitter !

Etudes & statistiques

Laisser un commentaire